Bilé Didier

Bilé Didier

Côte d'Ivoire

Zouglou-


Personnage incontournable du zouglou, leader du groupe les Parents du Campus, auteur, compositeur et chanteur, Didier Bilé a largement contribué à l’éclosion de la musique ivoirienne
Auto-proclamé « le roi du Zouglou », il est originaire de Grand-Bassam
En 1990, il s’installe sur le campus de Yopougon où nait le zouglou (ivoirien baoulé : "O ti lê zouglou" en français "entassés comme des ordures" !), nom destiné à dénoncer la condition misérable des étudiants ivoiriens.
Il rejoint l’équipe de choc de Christian Gogoua dit "Go-Christie", un des animateurs vedettes de la cité universitaire puis fonde les Parents du Campus qui sort en 1991 : « Gboglo Koffi », vendu à 90 000 exemplaires. Le groupe rivalise rapidement avec les stars nationales comme Alpha Blondy ou Meiway, se taille un beau succès dans les pays voisins en dépit de l’hostilité des autorités qui voient d’un mauvais œil ce phénomène culturel.

Le reste, c'est déjà de l`histoire... Des tournées africaines à guichets fermés (jusqu'à 15 000 personnes) où la police doit parfois intervenir, des concerts dans plusieurs pays d`Europe (France, Italie, Belgique, Allemagne...). Des succès discographiques comme « Gboglo Koffi » et « Anango Plan », élevés par les responsables culturels du pays au rang de classiques de la musique ivoirienne. Et tout cela par le biais d'un artiste au charisme et au talent inimitables, Didier Bilé. Tout en clôturant ses études, il aura quand même continué de promouvoir son art et de le transmettre via de nombreuses productions musicales et autres participations à des événements culturels mondiaux de renom comme l'édition 1996 d`Expolangues à la Halle de la Villette où le musicien Jean Philippe Rykiel le rejoint sur scène, littéralement subjuguée par le talent de Bilé. Le festival des Suites Africaines au printemps 1997 à Paris, dans lequel on trouve aussi les Camerounais Henri DIKONQUE et la belle Sally NYOLO, est une autre illustration de ses talents scéniques.

Récemment décoré par le ministre de culture, c'est avec beaucoup d'émotion que Didier à confié qu'il dédie cet honneur toute la génération 90 qui a révolutionné et continue d'assurer la promotion du zouglou.

En tête d'affiche de la saison 2019 de l'emoi du jazz, le tube Goglo Koffi sera le titre à jazzifier du grand concours EDJ ouvert aux groupes amateurs et professionnels