Dobet Gnahoré

Dobet Gnahoré

Côte d'Ivoire

Afro Pop-

Dobet Gnahoré entre à 12 ans dans la célèbre compagnie artistique Kiyi M’bock d’Abidjan, dirigée par Werewere Linking. Elle y apprend aux côtés de son père, le célèbre maître percussionniste et chanteur Boni Gnahoré, la danse, le théâtre, la musique et le chant. Après trois ans dans la compagnie du village Kiyi, elle ira continuer sa formation dans la célèbre troupe de danse afro-contemporaine de Béatrice Combé, Tchétché. C’est en 1996 qu’elle rencontre le guitariste Français Colin Laroche qui est alors le guitariste de son père. Elle s’installe en France en 1999 et forme avec lui le duo « Ano Neko », qui veut dire « créons ensemble » en bété (dialecte du centre-ouest de la Côte d’Ivoire). Après quelques changements artistiques (ce n’est plus un Duo mais plutôt Dobé Gnahoré accompagnée d’un orchestre), l’artiste sort en 2003 son premier album, du même nom que son Duo. Cet album vient après que Dobé ait enregistré plusieurs titres en France et en Côte d’ivoire. Mais il vient surtout confirmer ce que les spectateurs pensaient d’elle après l’avoir vu sur des scènes en France et au MASA (Marché des Arts du Spectacle Africain). Elle sort en 2007 son deuxième album intitulé « Na Afriki » qui signifie mon Afrique, puis un troisième album en « Djekpa lou » (enfants du monde). Elle sort en 2014 son troisième album intitulé « Na Drê ». Dobet Gnahoré a collaboré quasiment qu’avec des grands noms au cours de sa carrière. La liste est longue mais nous pouvons citer entre autre Marcellin Yacé, Lokoua Kanza, Ray Lema, Habib Koité, Vusi Mahlasela, Manu Gallo, Kareyce Fotso, Paco sery et bien d’autres. Elle s’est aussi retrouvée sur scène avec des artistes comme Angelique Kidjo, Asha, Ayo ou encore Sayon Bamba. Dobet est la première artiste Ivoirienne à remporter un Grammy Award grâce à sa chanson « Palea », reprise par India Arie. Elle est aussi ambassadrice des Droits de L’homme.

Retrouvez Dobet au word village festival 2018