Papa Wemba

Papa Wemba

Congo

Rock- Rumba- Ndombolo- world music-

Fils d’ancien combattant congolais pour l’armée belge et d’une mère pleureuse professionnelle, Jules Shugun Wenbadio Pene Kikumba est l’une des personnalités les plus influentes dans la musique africaine.

Né le 14 juin 1949 en RDC, il passe la plupart de son temps avec sa mère avec qui il apprend la chanson. A l’adolescence il intègre une chorale religieuse puis se lance dans la musique populaire avec le pseudo de Jules Presley.

Il débute véritablement sa carrière en 1970 avec la création du groupe Zaiko Langa Langa aux côtés de plusieurs musiciens congolais. Ce groupe va apporter une touche particulière à la rumba traditionnelle, dans leurs compositions, des rythmes plus accélérés et dansants se font sentir et aussi une forte présence de la batterie au niveau des instruments utilisés. En 4 ans, le groupe atteint les sommets avec des tubes comme Mété la vérité, Chouchouna et Eluzam.

Après ce succès, Papa Wemba quitte le groupe pour former Isili lokole et puis le Yoka lokole avec Bozi Boziana et 2 autres artistes. Le devient l’un des plus célèbres de l’époque et avec le surnom the fania all-stars, ils sortent des tubes comme Matembelé Bangui et Maloba bakoko. Avec Shaggi Sheruffa, il crée l’orchestre Viva la musica puis le village Molokai qui réunissait tous les membres de l’orchestre. Ce village musical a accueilli des grands noms de la rumba congolaise comme Koffi Olomidé et Djanana djuna (père de maitre Gims) et Awilo Longomba. Devenu icone de la musique congolaise à travers le monde, Papa Wemba fait l’unanimité sur les 2 rives du fleuve et est nommé chef principal de la SAPE et part à la conquête des plus grandes scènes mondiales.

En 1980, il fait le tour de l’Afrique avec le tube Analego, ensuite le Japon, les USA et l’Europe où il fait la rencontre de Peter Gabriel. En 1993 il s’essaie à la world music, part en tournée avec Peter et assure les premières parties avec Maria Valencia, Yolele. 2 ans plus tard, l’album Emotion est certifié disque d’or aux USA avec plus 50 000 exemplaires vendus. Papa Wemba est invité à de nombreux festivals comme le Forest national à Bruxelles est au Mawazine (Maroc).

Artiste ouvert à la promotion de la musique Africaine, il fait des collaborations avec de nombreux autres chanteurs tels que Tabu ley rochereau, salif keita, Manu dibango, lokua kenza, Singuila …

Avec une discographie vaste et plein de tubes sur divers genres musicaux, il signe son dernier titre forever de generation en generation en feat avec Sekouba Bambino, Nathalie Makoma, MJ 30 et Diamond Platnmz. Avec toutes ces performances, il obtient le Kora du meilleur artiste masculin en 1996 et bien d’autres distinctions

Papa wemba fera son dernier show sur la scène du Femua à Abidjan. Toujours aux couleurs de la sapologie, micro en main, entouré de ses musiciens, il s’écroule et rend l’âme comme lui-même l’avait souhaité. Toute l’afrique lui rend hommage avec un deuil national de 3 jours à Kinshasa et il sera inhumé le 4 Mai à Mbenzale en présence d’un millier de personne et désigné à titre posthume Commandeur de l’ordre national (cote d’ivoire) et Grand officier dans l’ordre national des héros nationaux Kabila-Lumumba. Ces titres seront reçus par sa femme maman amazone et leurs 6 enfants.