Sidiki Diabaté

Sidiki Diabaté

Mali

Mandingue-

Il est le petit-fils de Sidiki Diabaté qui fut nommé « Roi de la kora » en 1977 au FESPAC au Nigéria. Il est le fils de Toumani Diabaté qui a gagné deux Grammy Awards dans sa carrière (en 2006 et en 2010). Il est de la 72ème génération d’une des plus grandes familles de joueurs de Kora et de Griots du Mali. Il n’est plus besoin donc de dire que Sidiki Diabaté a la musique dans les gênes et qu’il n’a pas été difficile pour lui de faire son choix de carrière.

Sidiki Diabaté Jr (vu qu’il porte le même nom que son grand père) est née en 1992 à Bamako, au Mali. C’est tout jeune que Sidiki va commencer ses premiers cours d’apprentissage de l’emblématique Kora auprès de son père pour ensuite apprendre encore auprès de son oncle, Madou Sidiki Diabaté. Il ira se perfectionner ensuite auprès de Madi Kouyaté, qui n’est autre que le frère du grand maître de la Kora, le regretté Soriba Kouyaté du Sénégal. C’est d’ailleurs ce maître qui fut le premier à introduire la Kora dans le Jazz, tout en y ajoutant des effets, les fameux « wawas ».

Après 4 ans de formation à l’institut national des arts du Mali (INA), Le prince de la Kora comme on l’appelle maintenant devient professeur de Musique, tout en suivant des cours au conservatoire Balla Fasséké Kouyaté pour approfondir ses connaissances sur les musiques du monde.

Pas seulement un jouer de Kora

Sidiki est vraiment la touche moderne apportée à cette grande famille de musicien du Mali. En plus de sa connaissance parfaite de la Kora, il maîtrise également le piano. Il est aussi auteur, compositeur, arrangeur et ingénieur du son. C’est d’ailleurs grâce à cela qu’il s’est fait connaître en produisant des artistes comme Iba One (avec qui il est très ami). Le fait qu’il soit arrivé à mixer les tonalités de la Kora au rap, à la funk, au R&B et à la soul entre autres lui ont donné un nom sur la scène musicale nationale, quand on connaît la place de la Kora dans la culture mandingue.

C’est en 2006 qu’il fait sa première sortie internationale au Festival « Images et Paroles d’Afrique » en France en compagnie de Vieux Farka Touré (fils de Ali Farka Touré) Sidiki, alors âgé de 14 ans émerveille la scène de par sa maîtrise totale de la Kora et sa capacité à improviser facilement.

Iba One, Grr et Booba

En 2010, il remporte le prix de meilleur beatmaker (producteur de hip hop) et celui de « meilleur group rap » avec son groupe GRR au Mali Hip Hop Awards. En 2012, il enregistre le double album Rap Champion & Dondo Téména avec son pote Iba One. Album avec lequel il remporteront le prix de la meilleure collaboration de l’année 2012 avec le titre « Dakan ». En 2014, il enregistre avec son père un album nommé « Sidiki et Toumani ». Avec cet album, Sidiki revient au peu sources pures de la musique mandingue.

L’une des chansons phares de l’année 2015 est « Validée », une chanson en duo avec le rappeur Booba. Issue du titre original de Sidiki, « Ignanafi Débéna » (tu me manques). Il sera d’ailleurs invité par le rappeur sur la scène de son concert à Bercy.

Ecoutons la version malienne de le célèbre chanson joyeux anniversaire